Vous courrez ou souhaitez vous y mettre ? Vous n’êtes pas sans savoir que porter de bonnes chaussures de running adaptées n’est pas une option, seulement, faire le bon choix peut s’avérer difficile pour de multiples raisons. Il existe tellement de marques et de choix qu’il est facile de se perdre et de choisir une paire de sneakers totalement inadaptée à votre pied. Voici donc nos conseils simples pour vous y retrouver parmi la montagne de choix possibles sur le web et en magasin.

running4

Les deux principaux critères de choix seront le prix, il existe des paires de running montant jusqu’à 200€ voire plus, mais faut-il y mettre autant pour en avoir de bonnes ? La réponse est simple : non. Autre critère : le risque de blessures. C’est simple, si vous n’avez pas de chaussures de running adaptée vous risquez de vous blesser plus ou moins gravement (tendinites, contractures, entorses, déchirures, claquages,…) , et pas seulement au niveau des pieds, sachez par exemple que lorsque vous courrez vos genoux sont constamment sollicités, c’est le cas de nombreuses parties du corps, des pieds à la tête.

Si vous avez des ampoules aux pieds, que vous vous sentez serré dans vos chaussures de running, que vous ne vous sentez pas bien dedans, si encore lorsque vous avez terminé votre course vous avez mal aux pieds, c’est qu’il est temps de changer de chaussures de running pour des plus adaptées. Voici nos conseils :

Choisir la bonne taille : 1/2 voire 1 taille au dessus

Il est important de vous sentir à l’aise dans vos chaussures de running, en général, vous l’aurez aussi constaté si vous courrez souvent, votre pied gonfle et prend facilement une demi-pointure de plus. Certaines marque comme Adidas taillent plutôt petit, d’autres vont tailler plus grand, vous devez donc connaitre parfaitement votre pointure et / ou essayer vos running avant achat.

Notre petit conseil : faire votre shopping running après une bonne journée de travail, sauf si vous le faites en ligne, évidemment ! Et si vous faites votre shopping en ligne, la solution est plutôt simple, pour être à l’aise dans celles-ci pendant vos entrainements, prenez 1/2 voire carrément 1 taille au dessus de votre taille habituelle.

Choisir sa paire de running en fonction du lieu de course

running3

Que vous alliez courir sur une piste synthétique, un chemin en terre battue, dans la rue, sur des gravier, sur des pistes de randonnées, dans les rochers, …, le type de chaussures que vous allez porter ne sera pas le même. Sauf si vous ne suivez pas nos conseils, mais dans ce cas vous risquez de vous blesser et de ne plus pouvoir courir pendant un petit moment.

Il existe donc deux types de chaussures de course :

  • Les running pour route / sentier : le choix idéal si vous courrez uniquement sur sentier ou route, puisque ce sont en général des portions stables.
  • Les chaussures de trail running : parfaites si vous courrez souvent sur des chemins escarpés, des surfaces irrégulières comme par exemple un chemin de forêt avec rochers, racines, branches, traversées d’eau, pentes, etc. Leurs avantages ? Ce type de baskets de course à des semelles extérieures plus accrocheuses et des parties renforcées.

Des chaussures adaptées à votre poids

Si vous faites 60 kg, vous n’allez pas prendre le même modèle de chaussures que si vous en faisiez 100, et inversement ! Lorsque vous pratiquez la course à pied. L’onde de choc créée à chaque foulée équivaux environ à 3 fois votre poids, et à chaque foulée, cette onde remonte jusqu’en haut de votre colonne vertébrale. C’est pour cette raison qu’il existe différents types de semelles, différentes épaisseurs, afin d’absorber les chocs et de disperser les vibrations.

Notre conseil : au dessus de 80 kg, privilégiez les semelle intermédiaire en mousse plus ferme avec si possible une technologie d’amorti additionnel au niveau du talon et de l’avant du pied. Cela vous évitera de souffrir trop vite !

Des chaussures de running universelles

running2

Chaussures de running universelle, pronatrice ou supinatrice ? Comment bien choisir votre paire ? D’abord, si on revenait sur ces termes souvent totalement inconnus, êtes-vous pronateur ou supinateur ? Si vous avez tendance à marcher avec un appui plus prononcé vers l’intérieur, alors vous êtes comme 35% des coureurs : pronateur (on peut le voir à l’usure plus marquée à l’intérieur de la semelle). Dans ce cas, sauf si un podologue vous confirme que vous devez porter des chaussures spéciales foulée pronatrice, alors les chaussures de running universelles feront l’affaire.

A l’inverse, une usure plus marquée à l’extérieur : vous êtes supinateur et dans ce cas, il existe des paire de running spéciale qui permettent de renforcer la chaussure aux bons endroits pour corriger votre foulée et ainsi vous éviter de vous blesser. Mais on en trouve moins en magasin, simplement car les supinateurs ne représentent que 5 % de la population.

Sachez que si vous êtes un coureur universel, ces renforcements sont assez minimes, aussi bien pour le pronateur que supinateur, vous pouvez donc utiliser les 3 pour votre running. Bien que porter des chaussures adaptées à votre foulée soit encore mieux.

Pour aller plus loin : une visite chez le podologue du sport

Si vous pratiquez souvent la course à pied, alors il n’est pas négligeable de vous rendre chez un podologue du sport qui vous aidera à mieux connaitre votre pied : universel, pronateur ou supinateur ? Pied plat, arqué ou voute normale ? La morphologie de votre pied est à prendre en compte lorsque vous choisissez vos chaussures de sport, surtout si vous le faites de façon assidue !

Voilà, vous êtes maintenant prêt à acheter des chaussures de running, et en prenant tous nos conseils en considération vous aurez une paire de running adaptée qui vous empêchera de vous blesser lors de vos échauffements ou compétitions.